Planche à voile au lac de Maine

Planche à voile au lac de Maine

-REGLES PRIORITES

LES PRIORITES EN PAV ©

Au cours des vacances qui n'a pas constaté que tous les véliplanchistes ne connaissaient pas les règles élémentaires de priorités en navigation ?

Pour une bonne reprise au Lac où ça va pas mal se croiser dès qu'Eole sera de retour, une piqure de rappel n'apparait pas inutile.

Heu... non c'est pas pile ou face ! car à certaines vitesses ça deviendrait suicidaire...

Déjà parues dans le forum à la demande de l'un d'entre nous, les principales règles de priorités en PAV sont les suivantes :

 

1) Navigation sur des amûres différentes (arrivant en face) :

C'est le véliplanchiste que est tribord amures qui a la priorité et l'autre doit s'écarter.

Pour les néophytes, on est « Tribord Amures » et donc prioritaire lorsqu'on reçoit le vent sur le coté droit de sa planche (ou quand on navigue la main droite en avant sur le wish = plus facile à se souvenir).

Ci-dessous, Bruno F est tribord amures et prioritaire (main  droite en avant sur le wish) :

 

Sans pour autant forcer le passage, ça donne le droit de passer au vent par rapport à celui qui vient d'en face et qui doit s'écarter (mais non, pas s'écarteler !) en abattant (ou lofant largement mais sans gêner la trajectoire du prioritaire)

Au fait, Lofer = aller vers le lit du vent et Abattre = s'éloigner du lit du vent.

Tribord = Droit et Babord = Gauche,  là quand même ! 

Ici, la voile orange est prioritaire sur la voile bleue :

Là encore la voile bleue est prioritaire sur la voile/planche orange :

En compétition, celui qui est tribord amures (main droite en avant sur le wish) crie "TRIBORD" pour être certain que l'autre va bien céder le passage. On peut le faire aussi en freeride si on a un doute sur les intentions du non prioritaire...

Ci-dessous, la planche jaune (moué)  était prioritaire sur la planche bleue (Seb) qui s'est écarté pour ne pas gêner et il valait mieux ne pas hésiter car on serrait les fesses là :

 

Il est conseillé de manœuvrer franchement et sans hésitation car cela évite que les deux planches opposées changent en même temps de direction à plusieurs reprises pour terminer l'une dans l'autre !

Bon, avec Auriélien en freestyle, les points de repères changent pour dire qu'il est bien tribord là ! En effet la planche reçoit bien le vent sur tribord mais sa main avant ?

Le mieux c'est de s'écarter ... et d'admirer ses figures !

 

2) Navigation sur la même amûre (dans le même sens) :

Lorsque les deux planches naviguent sur la même amure, tribord ou bâbord, c'est  la planche située sous le vent de l'autre qui est prioritaire.

La planche verte sous le vent (Bertrand) est prioritaire sur la planche jaune au vent (Christophe) qui doit s'écarter de sa route :

 

C'est ce qu'elle a fait et la planche verte, plus rapide a pu la passer sous le vent et remonter ensuite au près :

 

Celui placé le plus au vent doit donc rester à distance de la planche prioritaire  placée sous son vent pour ne pas gêner la trajectoire de celle-ci, notamment si elle souhaite virer au près ou jiber.

 

Ici, la planche jaune est prioritaire sur la planche blanche qui doit s'écarter... "Attention Dom fusée déboule" comme dirait Seb !

 

Cela suppose naturellement que la planche au vent ait bien aperçu la planche sous le vent, ce qui n'est pas toujours le cas et il ne faut pas hésiter à crier (poliment ...) pour se signaler en cas de doute, pour que la planche au vent rectifie sa trajectoire dans la mesure où elle semble vous ignorer.

En effet, avançant souvent à une vitesse quasi similaire, la planche sous le vent n'est pas toujours visible car dans un angle mort du mast-panel ou d'un panneau de la voile  de celui qui est au vent et il pense qu'il n'y a personne de proche...

 

3) Manoeuvres :

Quand plusieurs planches sont sur la même amûre, celui qui est en tête et souhaite jiber doit montrer clairement ses intentions par plusieurs regards successifs sur l'arrière et sous son vent. Il doit s'assurer qu'il ne coupera pas la trajectoire des autres qui sont sous le vent et donc prioritaires. Il doit apprécier leur vitesse et les conséquences de sa manoeuvre.

Ex : Ici, Alex (1804) laisse de la marge après avoir indiqué ses intentions par une préparation au jibe. Il peut parfois être nécessaire de lofer un peu afin de se ménager l'espace du jibe.

 

4) Règles d'ordre général :

Même prioritaire, on ne doit pas forcer le passage...

... si l'autre semble en difficulté d'équilibre ... Eh mais c'est Virginie, raison de plus !

 

... ou ne maîtrise plus réellement sa planche (euh, il y en a ... quand ça cartonne et qu'on a vu un peu grand !)

ou qu'on est poids-plume !

ou encore quand toutes les bases ne sont pas encore acquises ...

Entre 2 embarcations, c'est celle qui est en difficultés qui est prioritaire.

L'embarcation à voile est prioritaire sur une embarcation motorisée.

Cependant faut savoir s'effacer dans certains cas, si on veut rester en vie !

(Essayez-donc aussi avec un cargo ou un pétrolier, juste pour voir !)

Il faut toujours laisser de une marge de sécurité quand on croise ou dépasse une autre planche.
Cette marge de sécurité doit s'apprécier en fonction de la vitesse et du niveau des véliplanchistes car il y a toujours par vent fort une probabilité de non maîtrise de sa planche et du vent à un moment donné.

Dans le baston on laisse toujours de l'espace entre les trajectoires :

Sans compter qu'on peut toujours rencontrer un bois flottant qui vous déstabiliserait et ferait chuter votre gréement sur l'autre si vous passiez trop près.

 

C'est aussi plus courtois quand on dépasse quelqu'un au vent, de le faire avec une certaine marge pour ne pas le déventer complètement (sauf en régate où là, ça fait partie du jeu !)


 

Si on va vraiment plus vite, le mieux est de passer sous son vent : C'est encore plus frustrant pour l'autre … parce qu'en planche, on a beau dire, mais un des plaisirs c'est aussi de fumer les potes … !

 

C'est aussi plus sympa de passer suffisamment à distance de celui qui baigne à coté de sa voile, surtout en hiver ! Hein Eric ?

 

Et puis certains jours on est pas seul sur l'eau, alors il faut bien des règles pour que tout ce petit monde se croise sans hésitations :

Enfin,  je vous renvoie au précédent post du forum sur le sujet surtout pour les commentaires et ajouts pertinents des uns et des autres concernant les priorités, la vigilence et la courtoisie indispensables :

//lacdemaine.blog4ever.com/blog/forum_msg-88552-28773-125945.html

Bonnes nav à toutes et à tous. ©  

Dominique          

 

Les allures en navigation :

 


 

 

 



21/08/2008
2 Poster un commentaire